Phrikoceros mopsus – Le tueur de bénitier par Guy Walker

 

Phrikoceros_mopsus-Le tueur de bénitier par Guy Walker

© Copyright Marian K. Litvaitis, Université du New Hampshire, 2005-2007 Phrikoceros Mopsus

Comme une créature d’un film de science-fiction des années 1950, il glisse sur un terrain rocheux à la recherche de sa prochaine victime à dévorer.  Cette créature est vraiment un géant, un monstre parmi son genre je parle de la Phrikoceros Mopsus (Polycladida) la plus grande des planaires indésirables que nous voyons dans le temps et un prédateur de bénitier connue.  Dans mes recherches, je ne pouvais pas trouver les gammes de taille exacte de cette espèce,

Le Polycladida (P.mopsus) est un chasseur nocturne et furtif non seulement pour se nourrir mais aussi pour les Tridacna, les petits vers, les crustacés et les mollusques, le plus indésirable des aquariums récifal.  Ces planaires chassent en utilisant des détecteurs de chimio-sensorielles qui permettent de détecter et de suivre leur proie par des composés chimiques qu’elles libèrent dans l’eau du bac.  Ils peuvent tuer et dévorer un bénitier pendant la nuit, je le sais par expérience de première main de perdre six bénitiers prisées avant de trouver les coupables.

Phrikoceros_mopsus-Le tueur de bénitier par Guy Walker 1

Ce planaire peut être difficile à être localiser dans un aquarium récifal, ils sont conçus pour ressembler à des manteaux de bénitier à mon avis, (ressemblance au manteau de T. squamosa).  Ils ont tendance à se cacher dans votre faille de roche.  Il ya des signes qui peuvent indiquer si vous avez un ou plusieurs dans votre aquarium.  Soudainement  et inexpliquée ; la mort d’un bénitier  Clam en tête de liste, mais il est un autre signe que les gens ne voient pas.  J’ai remarqué la morts d’escargot à un rythme alarmant et j’avais pensé à l’origine une squille mante était le coupable et j’ai passé plusieurs heures à la recherche de signes mais en vain.  Seulement après que les bénitiers ont commencés à mourir et j’ai finalement trouvé sur la coque de la dernière fatalité trois Polycladida et j’ai fait la connexion.  En rétrospective, des décès d’escargots étaient en fait les premiers signes des planaires.

J’ai trouvé une fois que vous avez ces gars-là dans le réservoir que meilleure façon d’enlever est la chasse actif et ou l’utilisation d’appâts.  Si vous avez un bénitier mort et inexpliqués enlever rapidement et examiner les restes et si la chair du bénitier, il ya une bonne chance qu’ils pourraient être encore là.  Vous pouvez appâter ces gars-là en utilisant les palourdes dans un piège à poissons de vérifier souvent tard dans la nuit c’est comment j’ai attrapé le dernier dans mon système.  Il a été plus de 2 ans que je n’ai vu aucun signe de nudibranches.

J’ai toujours examiné mes bénitiers de près ainsi que de les placer dans mes systèmes de quarantaine avant de passer dans le bac principal.  Je ne suis pas sûr de savoir comment je me suis retrouvé avec quatre nudibranche léopard dans mon récif mais je suppose que c’était pendant l’achat des pierres vivantes d’un camarade aquario, cette explication est la plus logique. Je n’ai jamais trouvé de signe de parasites dans le passé, je voudrais essayer la quarantaine et de traiter en fonction du type de suspicion des parasites.  .

En Mars 2012, j’ai acheté un T. noir squamosa, je voulais pendant un certain temps et il est un favori parmi ma collection actuelle. Cette acquisition a été faite lors d’une grande exposition sur  l’aquarium. Très fréquentée et moi étant pressé de voir tout ce que je pouvais voir sur le salon J’ai négligé d’examiner le bénitier et en rentrant chez moi en regardant de plus près et trouvé un nudibranche juste en dessous du manteau sur la coquille.  A l’époque je n’avais pas de systèmes de quarantaine ou de bac a bouture et en cours d’exécution et en se rappelant mes pertes de l’année précédente, j’étais très nerveux au sujet de la suppression du nudibranche.  Ma peur de contaminer mon bac et la possibilité de perdre d’autres bénitiers. Ma raison m’a poussé à prendre une décision radicale.  J’ai décidé de faire une expérience qui avait été dans mon esprit pendant un certain temps, mais jamais essayé.  J’avais décidé de plonger le bénitier dans un pesticide commercialisé par Bayer Advance home pest (plonger les coraux à traiter  pendant 10 minutes avec 2 ml du traitement de Bayer dans 1/2 litre d’eau du bac,) ce produit est utilisé couramment pour traiter les SPS.

Phrikoceros_mopsus-Le tueur de bénitier par Guy Walker 2

Le bénitier c’est ouvert et a expulsé plusieurs fois du liquides comme s’il cherchait à effacer expulsé un irritant, je craignais que le plongeon nuisait aux bivalve, mais je crois maintenant qu’il tentait d’expulser la formes de vie se tortillant autour de son système.  Après 10 minutes, j’ai placé le bénitier dans un seau d’eau du réservoir propre après un moment il complètement ouvert je devais attendre qu’il se fermer et qu’il rejette de l’eau, je l’ai fait à quelques reprises pour rincer le système du bivalves.  J’ai alors placé le bénitier dans mon bac et en quelques secondes il était complètement ouvert et semblait très heureux.  Lors de l’examen du récipient d’immersion J’ai trouvé la mort nudibranche ainsi qu’un polychète et divers petits crustacés inconnus lors. Un mois plus tard, j’ai plongé un deuxième Squamosa de la même manière, en 10 mois, sans aucun signe de mauvaise affection des bivalves.  Bien que je pense qu’il est sûr ce n’est pas mon intention de cautionner ou promouvoir l’utilisation des pesticides commerciaux non testés dans l’aquariophilie et ne peut pas garantir la sécurité du bétail de n’importe qui, mais je ne me sens pertinent de partager mon expérience basée sur le sujet à main.

Phrikoceros_mopsus-Le tueur de bénitier par Guy Walker 3

Garder les Tridacna peut être amusant et gratifiant, mais comme amateur, nous avons l’obligation de rechercher et de comprendre comment prendre soin de l’élevage.

Source : http://fragroup.org/content.php?145-Polyclad-Flatworm-(P-mopsus)-The-Clam-Killer

Traduction : goggle traduction

Adapté par fredeau

 

2 Comments

on “Phrikoceros mopsus – Le tueur de bénitier par Guy Walker
2 Comments on “Phrikoceros mopsus – Le tueur de bénitier par Guy Walker
  1. De Rémi de la ferme de corail a Camarat : j’utilise de l’huile essentielle de citronnelle de Ceylan que je trouve en pharmacie. C’est quasiment la même chose que le coral RX(j’ai fais des analyse du coral RX, il contient 95 % d’huile essentielle de citronnelle et 5% d’huile de lavande), même dosage, de l’ordre de 8 gouttes / 1 litres en balnéation durant 15 minutes. L’huile à un peu de mal à se mélanger donc tu peut bien agiter la flotte avant de mettre le bénitier.

Laisser un commentaire