Mode d’emploi du Photometre Hanna 93713

254 Views

Demat

NOTICE D’UTILISATION

HI 93713

Analyseur PHOSPHATE

Nous vous remercions d’avoir choisi un instrument de

la gamme HANNA….

La présente notice couvre l’ instrument suivant : HI 93713

Après lecture de ce manuel, rangez-le dans un endroit sûr et à portée de main pour toute consultation future.

SOINS et PRECAUTIONS

Cet instrument n’est pas étanche (protection IP 54) et ne doit pas être utilisé dans l’eau.

Si, par accident, il devait tomber dans l’eau sortez immédiatement la pile et laissez-la sécher.

Ne laissez pas l’instrument dans les « points chauds » comme la plage arrière ou le coffre d’une voiture.

Cet instrument contient des circuits électriques; n’essayez pas de le démonter vous-mêmes.

Otez la pile si vous devez ne pas utiliser l’instrument pendant une longue période. Rangez le dans un endroit bien aéré, frais et sec.

Contrôlez toujours la pile

En cas de fonctionnement « anormal » de votre instrument

Un symbole « V » – LOW BAT -, ou un double point décimal apparaît sur l’afficheur

Après un rangement de longue durée

Par temps froid

Afin que la connexion soit bonne, essuyez les bornes de la pile avec un chiffon propre et sec.

Ces instruments sont conformes aux directives de la Communauté Européenne suivante :

IEC 801-2 Décharges électrostatiques

IEC 801-3 Rayonnement radio-fréquences

EN 55022 Radiations Classe B.

PRELIMINAIRE

Déballez l’instrument et contrôlez son parfait état ainsi que la présence de tous les accessoires.

1 pile 9 V

2 cuvettes

1 bouchon de protection

Ne jetez l’emballage d’origine que si l’ensemble est complet et que l’instrument a été testé en parfait état de fonctionnement.

DESCRIPTION

GENERALE

Les Analyseurs d’ions spécifiques HANNA Instruments sont des instruments portatifs à microprocesseur permettant par une mesure colorimétrique de déterminer avec précision la concentration d’ions dans les eaux courantes ou les eaux de rejet.

Les réactifs utilisés sont, soit sous forme liquide, soit sous forme de poudre. La quantité de réactif à rajouter est dosée précisément dans chaque sachet.

Les codes spécifiques sont affichés pour permettre à l’utilisateur de reconnaître, à chaque instant, à quelle phase de la mesure il se trouve.

Les instruments ont également une fonction d’auto-extinction au bout de 10 mn de non fonctionnement pour augmenter la durée de vie des piles.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT.

La couleur de chaque objet que nous voyons est déterminée par un procédé d’absorption et d’émission de rayonnement électromagnétique (lumière de ces molécules).

L’analyse colorimétrique est basée sur le principe que certains composants spécifiques réagissent avec d’autres par changement de couleur. L’intensité du changement de couleur correspond directement à la concentration de l’ion mesuré.

Lorsqu’une substance est exposée à un faisceau lumineux d’une intensité IO, une partie durayonnement est absorbée par les molécules et un rayonnement d’intensité I, plus petit que l’intensité IO est émis.

La quantité du rayonnement absorbé est donnée par la loi de LAMBERT-BEER

LOG IO/I = ε cd dans laquelle l’expression LOG IO /I = absorbance (A)

ε = Coefficient d’extinction molaire de la substance de la longueur d’onde

c = Concentration molaire de cette substance

d = Distance que le faisceau lumineux parcourt dans l’échantillon

Par conséquent, la concentration c peut être calculée à partir de l’intensité lumineuse de la substance déterminée par son rayonnement I.

Une diode électroluminescente monochromatique (Led) émet un rayonnement à une longueur d’onde unique éclairant le système avec une intensité lumineuse Io.

Puisqu’une substance absorbe toujours la couleur complémentaire de celle qui est émise ; par exemple une substance apparaît jaune parce qu’elle absorbe une lumière bleue, les analyseurs HANNA utilisent des diodes électroluminescentes qui émettent à une longueur d’onde déterminée une lumière complémentaire par rapport à la réaction colorimétrique.

La cellule photoélectrique mesure le rayonnement I qui n’a pas été absorbé par l’échantillon et le convertit en un signal électrique.

Le microprocesseur utilise ce signal électrique et le convertit en une valeur directement exprimée dans l’unité désirée.

La phase de mesure se décompose en deux opérations :

une procédure de mise à zéro

puis la procédure de mesure proprement dite.

La cuvette joue dans cette procédure, un rôle très important et nécessite par conséquent une attention toute particulière.

Il est important que la cuvette qui a servi à la mise à zéro et la cuvette qui sert à la mesure proprement dite, soit rigoureusement identique, pour reproduire les mêmes conditions de mesure.

Il est également nécessaire que cette cuvette soit propre et soit, par conséquent exempte de toute rayure, traces de doigts ou autres. Il est d’ailleurs recommandé de ne pas toucher les cuvettes avec les doigts.

De plus, il est recommandé de toujours resserrer le bouchon de fermeture avec la même force.

TABLEAU DES DIFFERENTS CODES AFFICHES

En fonction de l’évolution de la mesure, l’analyseur d’ion spécifique va afficher les codes suivants :

Indique que l’instrument est prêt et que la remise à zéro peut être effectuée

Vérifiez la procédure et soyez sûr que vous utilisez la même cuvette pour faire la remise à zéro

QUELQUES CONSEILS BIEN UTILES

Les instructions ci-dessous résument les différentes précautions à prendre pour garantir une bonne répétabilité et une bonne précision des différentes mesures.

Ne laissez pas l’échantillon à mesurer trop longtemps dans les cuvettes après avoir rajouté les réactifs ; ceci entraînerait une coloration des différentes cuvettes.

Si la cuvette est placée dans l’instrument, il est nécessaire qu’elle soit absolument propre, donc

exempte de graisse, d’empreintes digitales ou d’autres facteurs pouvant entraîner une diffusion du faisceau lumineux émis.

Il est important que l’échantillon à mesurer ne contienne pas de matières en suspension ; ceci entraînerait des erreurs de lecture.

A chaque fois que la cuvette est utilisée, il est nécessaire de remplacer le bouchon de fermeture avec la même force.

Il est possible de réaliser plusieurs mesures simultanément, une fois que la remise à zéro à été réalisée.Toutefois, pour une plus grande précision, nous vous recommandons de faire une remise à zéro à chaque échantillon.

Lors de la dissolution des réactifs, il est souvent nécessaire d’agiter l’échantillon, ceci peut entraîner la formation de petites bulles d’air. Pour garantir des mesures précises, il est nécessaire d’évacuer ces petites bulles d’air par un léger tapotement contre le récipient.

mode d’emploi en PDF : http://www.hannacan.com/PDF%20(instructions%20FR)/manHI93713_fr.pdf 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.