Maurice : création d’une ferme d’élevage de coraux pour repeupler les lagons

Une ferme d’élevage de coraux sera bientôt mise en place dans l’ouest de l’île Maurice, plus exactement à Flic-en-Flac, localité située à plus de 20 km de Port- Louis.

La Mauritius Marine Conservation Society et la Mauritius Oceanographic Society vont s’associer dans ce projet devenu capital alors qu’il ne reste qu’environ 20% de coraux vivants dans les lagons de l’île, selon un responsable du projet « Maurice île Durable » (MID).

La disparition inquiétante des réserves en coraux dans les lagons mauriciens a donné lieu à plusieurs initiatives pour refaire la population des coraux.

Une première expérimentation a été lancée en 2009 à l’Institut océanographique où des scientifiques tentent de cultiver sous pépinière des espèces de corail prélevées à Saint-Brandon, un petit archipel situé dans le nord-est du pays.

Actuellement, des plongeurs issus des deux organismes nettoient régulièrement des fragments de coraux en formation au niveau du lagon. Une fois qu’ils auront atteint leur stade de croissance,  ces derniers seront transplantés sur une pépinière où la phase de propagation va pouvoir démarrer.

De premiers fragments de coraux seront réintroduits, à partir d’avril prochain, sur les récifs du lagon de Trou-aux-Biches, élue plus belle plage de l’océan Indien par le World Tourism Awards, dans le nord-ouest de l’île Maurice.

Le projet de régénération du récif corallien de Trou-aux-Biches se déploie sur près de 600.000 m2, avec la réintroduction de quelque 5.000 fragments de coraux d’ici à la fin de l’année 2014, sur des rangées de cordes tirées sous l’eau, et permettant le développement de la flore marine.

Maurice, qui recense plus de 160 des 800 espèces de coraux identifiées à travers le monde, aurait perdu plus de la moitié de son patrimoine en raison du phénomène de blanchissement, causé principalement par le réchauffement climatique et la pollution apportée par le développement en masse des activités touristiques en mer.

Une étude menée en 2009 par l’Institut océanographique avait ainsi mis en évidence que près de la moitié des coraux tabulaires du lagon avait disparu.

Un responsable du projet « Maurice île Durable » (MID), Mokshanand Dowarkasing, a dressé un état des lieux encore plus préoccupant des lagons de l’île Maurice l’année dernière.

Selon lui, seulement 20% des coraux sont encore en vie dans les lagons mauriciens et les coraux « meurent davantage devant les hôtels qui, aujourd’hui, admettent cet état des choses ».

Fi

Source : http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-03/25/content_31888804.htm

Adapté par fredeau

Laisser un commentaire