Le réacteur a bactéries

Hello

Depuis un moment je suis confronté a des blanchiments soit lents ou rapides sur des Sps (acropora, stylophora, seriatopora).J’ai perdu deux gros pieds mère et les lps ne sont pas touchés.les coraux sont sombres et la pousse a presque stoppé J’ai vérifié toute l’installation et changer mon osmoseur malgré des paramètres normaux sur le  Ca, KH, PH, Mg, et par les po4 et les nitrates en hausse.

Ma première solution est de faire de lourd changement (de 40%) sans trop stresser les coraux, pour faire descendre au plus bas les no3 et de faire un autre changement d’eau dans une quinzaine  jours après, donc 70 % d’eau changée.

J’ai lu des articles sur les réacteurs à bactérie et d’avoir un support bactérien pour développer les bactéries du bac et en abaissant les NO3 et les PO4.

filtre à fluidiser deltec FMR 75

Pourquoi mettre des bactéries ?

Le lien entre le carbone organique total (COT) dans le milieu naturel marin et le bactérioplancton, constitue le niveau fondamental de la chaîne alimentaire marine (Johannes, 1967; Ducklow, 1979; Eppley, 1980; Ducklow, 1983; Gottfried, 1983; Moriarity, 1985).  Ainsi, que les bactéries ce nourrirent de carbone est un premier pas obligatoire dans la chaîne alimentaire.  En plus d’une source de carbone, les bactéries exigent des composés d’azote et de phosphore en quantités importantes avec des traces de nombreux autres éléments. D’autre part, on sait beaucoup moins sur les besoins en nutriments bactériens dans l’environnement captif d’un aquarium récifal, en fait il n’y a pas eu d’études qui documentent les réponses de croissance bactérienne à tout nutriment spécifique dans un aquarium récifal.  Néanmoins, l’un des aquariums les plus récentes des méthodologies de nutriments exportation est fondé sur l’hypothèse que la croissance des bactéries dans l’aquarium récifal. Cette méthodologie a été surnommé « Dosage du carbone » (Walton, 2008; Michael, 2008), et il a trois principes de base:
1.  La croissance bactérienne dans l’aquarium récifal est par une source de carbone
2.  Ajout une source de carbone stimulera la croissance des bactéries de la population, et autres  nutriments nécessaires, comme l’azote et de composés contenant du phosphore.
3.  La filtration mécanique via un écumage (et de charbon actif éventuellement en grains (CAG)) va éliminer les bactéries dans l’aquarium, et avec elle leur se charge en éléments nutritifs C / N / P.

Lien : advancedaquarist.com/2011

Deuxième solution est de mettre en place un réacteur à bactéries, pour la mise en place il me fallait un bon filtre à fluidiser type deltec FMR 75 (très bon filtre qui peut contenir 1 litre de charbon au maximum et une pompe de brassage est fournie), un bon charbon : dupla carbon premium (dose de 1kg pour 1000l d’eau)  et des bactéries de chez fauna marin

– A savoir : certains diront pourquoi j’ai pris du gros charbon, en faite c’est pour une meilleur friction dans le filtre, et le charbon super fin qui est vendu par d’autres marque se casse facilement, s’échappe du filtre à fluidiser et va partout dans la décante et dans l’écumeur, d’autres marques de charbon peuvent être utilisées comme le kz et le grotech  

filtre à fluidiser deltec FMR 75 (2)

dupla carbon premium

Observations :

Le rab est en route depuis 1 mois, la pousse des coraux a repris et les couleurs s’améliorent, avant la mise en place du rab les paramètres était de 40 mg de no3 et de 0.13 de po4. Mes derniers tests étaient de 12 mg de no3 et de 0.04 de po4, la descende c’est fait ressentir sur les no3 au bout de 15 jours d’utilisation du rab.

Je mets 30 ml de bactéries toutes les semaines (moitié dans le bac et l’autre moitié dans la décante) et mon sable est bien blanc.

Les blanchiments ont presque tous stoppé à l’heure que je diffuse l’article et les coraux repoussent, je pense que les rtn viennent d’une prolifération virale par un manque d’entretien sur les bactéries du bac et les changements d’eau au sel synthétique. Je pense que les effets de l’eau de mer naturelle aurait mieux entretenu le bac mais dans mon cas ma voiture ne me permet pas de prendre de l’eau. J’ai plus qu’a attendre fin juillet (pour mon retour en France) pour avoir un vrai résultat sur l’avenir du bac et une autre nouvelle, je dois augmenter le volume du bac, car on est sur le point d’agrandir la maison, les futures côtes du bac sont de 250 de long par 90 de large par 70 de haut , la filtration ira a la cave (plus de bruit dans le salon) et le tout éclairé toujours par des leds

le recif du belon

Kenavo

12 Comments

on “Le réacteur a bactéries
12 Comments on “Le réacteur a bactéries
    • Hello

      Je n’utilise pas de source de carbone pour l’instant j’essaie de bien stabilisé ma population bactérienne
      Fauna marin a une source de carbone « ultra bak »

      Rtn: Rapid Tissue Necrosis donc en francais necrose rapide des tissus

  1. Bonjour,
    utilises tu toujours du NO3:PO4-X avec le RAB que tu as installé. J’ai lu dans l’article que ça peut être utile pour les bactéries.

    J’ai mis le mien en route le premier juin, j’attends de voir.

    A ++

    • Hello

      Non pas de réussite sur les nécroses a mon avis c’est une maladie virale, certain coraux ont repris le dessus et certain ont continuer a nécrosé et même sur les euphillia et autres lps

      Je repars sur des nouvelles souches de pierres vivantes sur le nouveau bac

      Bonne soirée

  2. Hello Frédeau,

    Dans ton article :
    « La filtration mécanique via un écumage (et de charbon actif éventuellement en grains (CAG)) va éliminer les bactéries dans l’aquarium, et avec elle leur se charge en éléments nutritifs C / N / P »

    Comment savoir si mon charbon est actif ou non et quel type de charbon faut-il mettre dans un RAB ?

    Merci

  3. Pingback: Le récif du belon | La partie technique

Laisser un commentaire