La maintenance des goniopora

827 Views
[Total : 8    Moyenne : 3.4/5]

La littérature de l’aquarium concernant la difficulté avec ce corail ainsi que les discussions entre aquariophiles à leur sujet semblent se concentrer sur les problèmes de qualité de l’eau, de lumière et d’alimentation. L’accumulation de nitrates et de phosphates, le maintien du calcium et de l’alcalinité dans les aquariums et un « ingrédient magique manquant » ont été au centre de nombreuses théories « ludiques » .

Dans cette vidéo, je vous montre comment je maintiens des colonies de goniopora depuis quelques années. Le faite de les voir grandir est une jouissance d’expert sur la maintenance que d’autres aquariophiles ont sur des échecs😉

Les causes de mortalité

Poissons clownes qui harcèlent ou déchirent des polypes

Les poissons-clowns ont tendance à choisir les polypes de Goniopora comme une anémone, la présence du poissons-clown peut etre une cause possible de la disparition de Goniopora en aquarium. A mon avis, ce n’est pas le cas. Sur la vidéo, on peut voir un couple de clown dans le goniopora qui a maintenant plusieurs années avec un gros squelette et en très bonne santé. Une théorie sur les poissons-clowns en symbiose avec les anémones pourraient transférer du mucus d’anémone et en endommageant le Goniopora…….

Algues ennuyeuses

Les algue verte est un facteurs de dégradation de la santé de Goniopora .La prolifération d’algues peut être nuisible au squelette du corail, les aquariophiles sont maintenant plus attentifs au maintien de faibles niveaux de nitrates via a de gros écumeurs ou refuge a algue mais ne voient toujours pas une augmentation spectaculaire Goniopora Stokesi.……

Air dans le squelette

Les nouvelles espèces importés de Goniopora peuvent souffrir des effets de l’air emprisonné dans le squelette. Comme la gelée brune. La maladie est souvent associée à une odeur nauséabonde et parfois à une production d’hydrogène sulfuré à partir du cœur du squelette. En tout état de cause, ces causes de décès sont rapides et ne sont pas liées à la lente émaciation………

Aliments

Le Goniopora stokesi a tout simplement besoin de nourriture. les symptômes de déclin lent sont vraiment un signe de famine.

Blanchiment induit la famine

Quand le Goniopora commence à décliner, il blanchit et devient sensible à la lumière: une lumière vive le blanchit davantage et rétracte ses tentacules. De plus, les tentacules deviennent trapus et dégénérés. Il en résulte une récession tissulaire progressive, due en partie à la famine. Cette situation est un peu paradoxale: la famine n’est pas la cause du problème, mais le Goniopora semble mourir lentement de faim dans les aquariums.

Éclairage

Les améliorations apportées aux éclairage offre une possibilité de résoudre le mystère du Goniopora , mais cette frontière semble avoir été franchie sans résoudre le problème. Ma maintenance sous t5 et maintenant sous leds prouve que le goniopora peut y vivre au jour d’aujourd’hui. 

La maintenance

Je propose ici quelques recommandations pour nourrir des variétés de Goniopora et Alveopora  car ce sont les même exigeant .

Les alvéorpora sont beaucoup plus facile. dans un premier temps il faudrait etre sur qu’il s’agit bien d’un gonio et pas d’un alvéopora. la difference se fait au nombre de « tentacules » présent sur le polype 12 pour un alveopora contre 24 pour un goniopora.

Ma solution concernant l’alimentation se rapportent au produit de chez fauna marin qui est très complet : le min’s ou un mélange acide aminé avec du sprint.

Placement

Le succès des goniopora et des Alveopora est de placer les spécimen sur le sable. Il est vrai qu’un tel placement est généralement bon pour de nombreux membres de ce genre. Une lumière moins intense se qui veut dire pas direct sous le spot de la leds, le spécimen va se rétracter a cause des brulures des leds. Le débit d’eau inférieur comme je l’explique dans la vidéo, avec un courant modéré.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.